Aujourd'hui, le jour où je suis née, individu. "Personne" n'existe plus.

Mis à jour : avr. 13

Je me souviens, c'était hier.


Dans mon univers du quotidien tel que je le connaissais, je trouvais ma vie normale.

Ma valeur du "normal" était teintée de toutes les expériences vécues, de ce que j'en avais fait.


Je prenais pour acquis, vrai, ce qu'on m'avait enseigné depuis ma naissance.

Mes apprentissages de la vie m'avaient formatée pour trouver ma "place" dans la société.

Je vivais sans me poser de questions existentielles, on m'avait donné des réponses, qui pour moi, était la norme, la vérité.

J'ai construit mon existence sur ce que je pensais être mon intelligence, mes facultés, mes pouvoirs.

D'un petit enfant pur, à sa naissance, je suis devenue une "personne".

Personne parmi d'autres personnes ...

J'ai perdu ma pureté, mon essence, mon individualité pour devenir "personne".


Pourtant, il restait, au fond de moi, comme en suspension, cette sensation que quelque chose ne fonctionnait pas. Comme si je ne savais pas qui était "personne". (Mon étincelle de pureté est immortelle, je ne le savais pas encore).

Bien sûr, inconsciente d'être devenue "personne", j'ai cherché pendant toute cette existence, à trouver ma valeur par rapport aux autres, comme une forme d'équivalence, de reconnaissance, d'acceptation de "personne" pour les autres.

J'ai, pendant longtemps, attribué mes souffrances aux autres, ils en étaient responsables, acteurs, précurseurs.

Jamais je ne me suis questionnée sur ma propre valeur, j'avais la croyance de ne pas en avoir, que le but de cette existence-là était d'être valorisée, acceptée par les autres personnes. Ils étaient des juges, des jurés. Je vivais au travers de leurs regards, de leurs jugements, de leur évaluation de ma "personne".


Une quête sans fin, remplie de désillusions, de souffrance et de vide. "Personne" se sentait vide et s'étiolait de plus en plus.


Durant son existence, "personne" a eu plusieurs fois de l'aide pour comprendre, s'éveiller. Les expériences la bousculaient, beaucoup, de plus en plus.


Un premier réveil :


Puis vint le temps où la vie s'est arrêtée, tel un mur qu'on frappe, une expérience l'a mise KO pour de bon.

Le temps s'est suspendu ... la vie s'est arrêtée ... QUELLE VIE ? QUEL SOUFFLE FUT COUPÉ ?

Confrontée à la vie, "personne" s'est rendue compte qu'elle pouvait s'arrêter alors qu'elle n'avait jamais commencé vraiment.


Une rencontre hors du temps, un être venu d'ailleurs, une question existentielle lui a été posée : "quelle est la valeur de la vie" ?


La vie ? Quelle vie ? Où est-elle ? De qui ?


Puis cette vie s'est transformée, "personne" est restée "personne", mais a commencé à s'ouvrir, à se questionner autrement.

S'en sont suivis d'autres murs, d'autres questions existentielles et essentielles, qui ont amené "personne" a se découvrir, s'éveiller, se regarder.


Plusieurs années se sont passées, une quête après l'autre, permettant à "personne" de se retrouver de plus en plus.


Un second réveil :


Lorsqu'on s'ouvre à soi, qu'on se découvre rempli de valeur et qu'on s'identifie encore comme "personne", il reste une étape importante à franchir : celle du "JE SUIS" ... tout un processus !


J'ai eu la divine chance de rencontrer des "Maîtres", des individus qui connaissent et reconnaissent la valeur de chacun. (Maîtres étant des enseignants et non des êtres supérieurs à moi).

Il m'a fallu plusieurs années encore pour transformer "personne" en un "individu"

J'ai appris autrement, j'ai osé être MOI, me découvrir, me voir vraiment.

C'est tout un processus merveilleux que de se voir enfin !

Désapprendre pour se CONnaître (CON = avec), pour retrouver son unicité, ce qui est en soi depuis toujours, mais qui a été étouffé durant si longtemps.

Depuis plusieurs année, MOI, dans mon individualité profonde, je m'éveille à la vie.

Depuis tout ce temps, je me libère des peurs, illusions, souffrances, conditionnements, jugements des autres, de moi-même.

Je me découvre maintenant, vraie, unique, pure, lumineuse, rayonnante, dans MA VÉRITÉ.


Ma vérité :


Elle est le résultat de mon évolution, de mes pensées, de mes expériences assumées et abandonnées, de mon éveil, de mes connaissances, de mon émergence.

Elle est unique et m'appartient.


J'ai appris, dans mon évolution que la seule vérité qui existe, c'est celle-là.

J'ai appris qu'il était possible de partager sa vérité et de ne pas l'imposer aux autres.

Son unicité est le reflet de mon unicité.


Ceci est ma grande prise de conscience : mon pouvoir individuel réside dans mon unicité et dans la vérité qui se forment, en tout temps en évolution. Ce qui veut dire, qu'elle est MOI et m'appartient. Mon droit absolu d'être réside sur ma liberté de ME découvrir dans mon unicité.


Je peux la partager et non l'imposer.

Ma vérité peut être un exemple, un chemin, un guide.


Un troisième réveil :


Ici, maintenant, nous sommes dans le confinement ... un CORONA se ballade dehors, nous faisant rentrer dedans.


Ha ce jour d'ici !

Le voici qui nous fait chanceler, qui nous bouscule comme jamais nous l'avons été.

Un CORONA mystérieux, invisible avec un pouvoir grand et pourtant si petit.


Là où nous sommes assis, encore dans un monde d'illusions, nous sommes devant une réalité qui nous révèle à nous-mêmes.

Toutes les "personnes" se retrouvent avec leur propre "personne".

Confrontant, pour TOUS.

Il y a des "personnes" qui se cherchent encore, qui s'essoufflent, qui résistent.

Il y a des "personnes" qui se voient et découvrent un "individu", qui s'éveillent.

Il y a des "individus" qui se retrouvent et s'ouvrent de plus en plus.

Il y a des "individus" qui connaissent et comprennent ce qui se passe réellement (hors de l'illusion).


Il y a NOUS TOUS ...


Nous tous qui sommes finalement un TOUT.

Lorsqu'on s'éveille et qu'on sort de tout jugement, de tout doute, de toute peur, de tout ce qui nous limite, on devient UN, un avec chaque individu.


L'ÉVEIL


L'éveil, c'est ce qui nous habite dans le jour d'ici.

C'est la grande étape de la transformation du "JE SUIS"

C'est en cet instant précis, que l'égo s'efface pour permettre à "JE SUIS" d'être, unifié.

Dans cet espace du "JE SUIS" réside le tout, l'univers tout entier.

Je ne vous ferai pas l'éloge de MA VÉRITÉ, elle est en mouvance et elle s'expose ici devant vous non pas pour s'imposer, elle se veut douce et remplie de lumière, vous montrant le chemin de votre propre VÉRITÉ.


VOUS AUSSI ...


Ce que je peux vous partager, cependant, c'est que VOUS êtes aussi des "JE SUIS" purs, merveilleux et divins.

Sachez que nul n'est plus grand que vous. Les vrais Maîtres ne dominent pas, il y a des Maîtres qui enseignent et qui acceptent de vous reconnaître dans votre éveil et votre beauté.

Sachez que ce que vous découvrez dans votre "JE SUIS" n'existe pas dans les livres, il ne peut y avoir que votre propre VÉRITÉ, elle ne s'écrit pas, elle ne s'enseigne pas, elle SE VIT.


Comprenez que vous avez en vous le pouvoir illimité d'être "JE SUIS".


Ceci n'est que le début de la transformation du "JE SUIS" ... il y a tout un univers à découvrir en lui.


Demain ... n'existe pas :


Demain sera le jour que je crée aujourd'hui.

S'il y a UNE chose que je peux vous affirmer, c'est celle-ci : SOYEZ CONSCIENTS DE CE QUE VOUS VOULEZ POUR DEMAIN, SOYEZ-EN L'ACTEUR PRINCIPAL, RESPONSABLE, ENGAGÉ, DANS L'AMOUR ET LA LUMIÈRE DE QUI VOUS ÊTES.


Cela veut dire que vous avez ce pouvoir (dans sa version la plus noble et pure) de créer votre demain selon vos désirs profonds est conscients.


S'engager, ce n'est pas revendiquer, revendiquer, c'est combattre, combattre, c'est la dualité, c'est le retour de "personne". La peur, n'est pas l'amour.


S'engager, c'est s'accueillir et se cueillir, se voir et s'aimer, donner et se donner, c'est être conscients. Être conscient, c'est être éveillé, s'observer, se reconnaître.




Mireille Magnée

Créatrice de Bonheur


Osez le Bonheur ... le chemin de votre éveil.


Tous droits réservés.

Vous pouvez partager ce texte sans le transformer et en gardant sa source.


Suivez-moi, si vous le souhaitez.

Suivons-nous dans l'unicité.

Soyons UN, dans l'amour, la joie et la paix.


Mireille









© 2016 Osez le Bonheur - Mireille Magnée 

817, Avenue Forand - Plessisville G6L 2Y2 - Canada , Québec - 819-621-5157 - osezlebonheur@gmail.com

  • Facebook